Baabda, 3 Decembre 2021

A l’occasion de la journée de la Méditerranée, et dans le cadre du projet de la société civile libanaise luttant pour une Méditerranée sans plastique financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Lebanon Eco Movement et Lebanese Environment Forum sous le nom de Bahr Bala Plastique (Mer sans Plastique), Lebanon Eco Movement a organisé un séminaire virtuel sur la Convention de Barcelone et les déchets plastiques en mer intitulé « La Convention de Barcelone et ses protocoles suffisent – ils pour lutter contre la pollution par les déchets plastiques en Méditerranée? » durant lequel le professeur Michel Prieur, (fondateur et président du CIDCE, Centre international de droit comparé de l’environnement) est intervenu.Ce colloque s’est décliné en deux sessions, la première le 26 novembre 2021, adressée aux organisations, experts et activistes qui militent pour une Méditerranée sans plastique. Cette session a réuni de nombreux experts internationaux et défenseurs des droits humains spécialisés dans le domaine de l’environnement et des représentants d’organisations gouvernementales et associatives de plusieurs pays du pourtour méditerranéen. Quant à la deuxième session, le 29 novembre 2021, axée au niveau local elle a réuni les experts locaux, les universitaires, des représentants des municipalités et des ONG de toutes les régions libanaises ainsi que des professionnels des médias.Le séminaire s’est déroulé avec une intervention du président du Lebanon Eco Movement, M. Paul Abi Rached, dans laquelle il a présenté le projet Bahr Bala plastique et ses principales réalisations, suivi de l’intervention de l’experte juridique en droit de l’environnement, Mme Josiane Yazbeck, qui a présenté l’étude juridique sur les déchets plastiques menée dans le cadre du projet Bahr Bala Plastique sous le titre “Guide juridique pour plaider en faveur d’une mer sans plastique”, et enfin par l’exposé du Professeur Prieur, durant lequel il a présenté la situation juridique aux niveaux mondial et méditerranéen ainsi que l’importance de l’effectivité et de la mise en œuvre des traités.Le séminaire a conclu qu’il est nécessaire de travailler et de plaider pour inciter les pays méditerranéens à conclure entre eux un accord pour réduire la pollution par les déchets plastiques en mer Méditerranée, ou à développer un nouveau protocole sur ce sujet dans le cadre de la Convention de Barcelone, en attendant l’élaboration d’un accord mondial. Lebanon Eco Movement et le Centre International de Droit Comparé de l’Environnement participeront ensemble au 22ème Sommet des parties contractantes à la Convention de Barcelone et à ses Protocoles (COP 22), qui se tiendra du 7 au 10 décembre 2021 à Antalya, en Turquie, où ils organisent un side event visant à inciter les pays méditerranéens à œuvrer pour une mer sans plastique.

By sarah

Sarah Othman, biochemistry student, holds a master's degree 1 from the Lebanese University. Seeking to obtain a second degree in the field of informatics. She works in the media field at Rahal Global News. Interested in cultural, artistic and news matters. A teacher in a school, and a private teacher . Holding laboratory experience in a government hospital and in private laboratories.